Testez vos connaissances
sur la carence en fer

Une fatigue constante, accompagnée d’un manque d’énergie et d’un épuisement physique – une telle combinaison de symptômes est appelée en médecine “fatigue“. Cet état survient entre autres chez les patients atteints de maladies chroniques graves telles que la sclérose en plaques et le cancer.

Fatigue chronique et épuisement dus à une carence en fer

Une cause moins grave de fatigue est la carence en fer. Il n’est pas rare que la fatigue persistante soit la raison de la visite chez le médecin et probablement la raison la plus fréquente en Suisse pour traiter une carence en fer sans anémie à l’aide de préparations médicales à base de fer. L’efficacité de ces traitements a également été étudiée cliniquement. Une de ces études a porté sur près de 200 patientes qui se sont plaintes de fatigue et chez qui le médecin avait diagnostiqué une carence en fer mais pas d’anémie.

Épuisement chronique - Fatigue due à une carence en fer

Prendre des suppléments de fer pour la fatigue

La moitié des patientes de l’étude ont pris un certain supplément de fer (comprimés de sulfate de fer) chaque jour, l’autre moitié a pris un comprimé sans principe actif (médicament placebo). Après 12 semaines, les participantes à l’étude ont été réexaminées: Le symptôme de fatigue s’était en moyenne nettement plus amélioré chez celles qui avaient pris le supplément de fer que chez celles qui avaient reçu le placebo. Les valeurs sanguines analysées étaient également meilleures dans le groupe de patientes traitées avec le supplément en fer.

La carence en fer accélère la fatigue musculaire

De plus, les experts médicaux ont soupçonné il y a des années que la carence en fer peut causer une fatigue musculaire accélérée en plus de la fatigue générale. Cette hypothèse a donc été étudiée cliniquement chez des patientes souffrant d’une carence en fer. Un test fonctionnel réalisé dans ce contexte a montré qu’un traitement médicamenteux de la carence en fer chez les sujets testés – comparé à ceux dont la carence n’était pas traitée – entraînait une fatigue moins rapide du muscle de la cuisse concerné. Le traitement médical de la carence en fer a même permis aux participantes à l’étude de contracter plus fortement le muscle qu’avant le traitement.

Paramétrage des cookies

Mentions légales

Nous utilisons des cookies pour optimiser votre navigation sur notre site, notamment des cookies de différentes catégories. Vous pouvez définir les catégories que vous souhaitez autoriser. Notez cependant que selon les paramètres définis, toutes les fonctionnalités du site ne seront peut-être plus disponibles.

Pour plus de détails, voir notre déclaration de confidentialité.

Afficher les détails
Paramétrage des cookies

Voici un aperçu de tous les cookies utilisés. Vous pouvez accorder votre consentement à des catégories entières ou afficher des informations complémentaires pour sélectionner seulement certains cookies.

Indispensables
Ces cookies sont indispensables au fonctionnement du site et permettent d’activer les fonctionnalités de sécurité.
Statistiques et marketing (1)
Pour améliorer en permanence notre offre et notre site Internet, nous collectons des données anonymisées à des fins de statistique et d’analyse. Ces cookies permettent par exemple de calculer le nombre de visiteurs, de déterminer l’impact de certaines pages de notre site et d’optimiser nos contenus en permanence.
Les cookies de marketing servent à vous proposer des contenus ou des annonces publicitaires adaptées. Nous pouvons ainsi proposer aux internautes des offres personnalisées.
Masquer les détails